Qui est Marie-Charlotte Palot, plus connue sous le nom de Marie Palot ?

Qui est Marie-Charlotte Palot, plus connue sous le nom de Marie Palot

Marie-Charlotte Palot est célèbre pour avoir été l’animatrice de Nyusu Show sur J-One de 2013 à 2018, le magazine culturel jeunesse Zine ! Zine ! sur France 4 et Ridiculous Made in France sur la chaine MTV.

Elle a aussi prêté sa voie à la Comedy Central en présentant le jeu télévisé Takeshi Castle en 2018. La belle et souriante Charlotte est une chroniqueuse du talk show Popcorn, sur la plateforme Twitch. Dans cet article, nous vous dirons tout ce qu’il y a à savoir sur Marie-Charlotte Palot.

Lire également : Zak Bagans : biographie de l'acteur

Biographie

Marie charlotte Palot a vu le jour le 21 janvier 1989 à Séoul, en Corée du Sud. Elle a été adoptée à quatre mois et vit à Montepellier, où elle a eu une enfance paisible et épanouie dans une famille aimante qui l’a toujours encouragée et soutenue dans ses projets. Elle a suivi des études en droit en 2007 et en journalisme en 2011.

La ravissante animatrice fît ses premiers pas dans l’univers du journalisme sur La Montpellieraine avant de finalement se lancer dans la télévision sur le créneau de la culture pop provenant d’Asie en 2013 et venant exercer sa profession en région parisienne. Elle a été nommée ambassadrice du Centre culturel coréen de la ville de Paris en 2019.

A lire aussi : Matt Damon : qui est sa femme Luciana Barroso ?

Carrière audiovisuelle

Marie Charlot-Palot s’est formée grâce à plusieurs expériences avant d’animer un magazine d’informations locales en ligne : La Montpellieraine où elle aborde le sujet des jeux vidéo. Elle fait ses débuts chez J-One le 4 octobre 2013 où elle devient la présentatrice de Nyusu Show jusqu’à l’année 2019.

La jeune femme a aussi fait des apparitions sur MTV en 2016 où elle anime Ridiculous. Elle apparait également sur Twitch depuis 2019 avec Domingo dans l’émission Pop Corn. En 2019, elle devient la présentatrice attitrée du jeu télévisé Takeshi’s Castle sur Comedy Central. En 2022, elle anime Yamanota sur France Inter.

Elle n’a pas réalisé que sa vie a changé

est Marie-Charlotte Palot plus connue sous le nom de Marie Palot

Lors de la candidature au Journal de la chaine J-One, parmi de nombreux postulants, Marie avait été retenue par Viacom International et passé une audition durant le japo expo, à Paris, début juillet. A ce titre, la jeune présentatrice s’était confiée sur cette phase importante de sa carrière.

Elle avait déclaré qu’elle ne le réalise pas encore ce nouveau tournant de sa vie et qu’elle apprend chaque jour sur son travail de rédaction et présentation des sujets. La jeune journaliste ajouta que son image ne l’appartient plus. Un site fan ainsi qu’un Twitter officiel ont d’ailleurs été créés par la chaine.

Une attente exceptionnelle

Lancée en 2013, J-One est une nouvelle chaine réservée exclusivement à la culture et aux animés asiatiques. La jeune et ravissante animatrice présentait le journal, et notamment, mettait en exergue le nouveau concept : la diffusion des mangas sur les chaines françaises le lendemain de leur sortie au japon !

Une exclusivité qui ne manquait pas d’intéresser les abonnés de Numéricable et de CanalSat.  Elle déclarait à ce sujet que la France représente le deuxième marché de mangas du monde.

Et que la chaine J-One répond à une très forte demande de la part des fans d’animés, exprimée de façon explicite sur les médias sociaux. Il y’a une attente exceptionnelle, confia-t-elle. La chaine propose aussi la diffusion de concerts de la pop musique asiatique, des reportages, des films d’animation sous-titrés en langue française, et des émissions de divertissement, etc…

La jeune femme revenait à Montpellier chaque week-end

Dans une interview, la jeune présentatrice avait déclaré qu’elle est en train de créer son rêve, et qu’on lui donne enfin la chance de faire quelque chose qu’elle aime. Elle promet à ses fans de mettre toute son énergie et son cœur dans ses missions vu que les enjeux en valent vraiment la peine.

Et puis, la chaine lui avait laissé une marge de liberté, soit la possibilité de s’exprimer librement. Elle ajoute qu’avant, elle n’était rien et espérait devenir quelqu’un, et que la ville des lumières (Paris) a été une grande ville pour réaliser un grand rêve. Mais, elle revenait à Montpellier chaque week-end pour rendre visite à sa famille et ses amis.

related Posts