Comment faire pour devenir taxi à son compte ?

Désirez-vous devenir taxi à votre compte ? Cette profession est à la fois passionnante et rentable. Elle fait partie des métiers réglementés par l’État.  Pour mettre en place un tel projet, vous devez effectuer quelques démarches indispensables. Découvrez-les.

Remplissez quelques conditions

Pour devenir taxi à votre compte, vous devez remplir quelques conditions. D’abord, l’obtention d’un permis de conduire de catégorie B est obligatoire. Il doit dater de 3 ans au moins ou de 2 ans si vous avez été accompagné. Ensuite, votre casier judiciaire doit être vierge sur le bulletin numéro 2.

A lire aussi : Les 5 meilleurs quads du moment : test

Vous devez également passer un contrôle médical. Ce dernier doit justifier que vous êtes en parfaite santé. Contactez un professionnel agréé par votre préfecture. N’oubliez pas le brevet de secourisme. Il doit dater au moins de 2 ans.

Préparez-vous avant de vous lancer

Devenir taxi à son compte requiert beaucoup d’investissement financier. Vous devez vous procurer une voiture en parfait état et évaluer son entretien. Pensez également aux différentes charges qui l’accompagnent. Pour ce faire, vous devez réunir les fonds nécessaires et vous former en entrepreneuriat et en gestion comptable.

A découvrir également : Comment négocier le prix d’une voiture ?

Par ailleurs, si vous n’avez pas les moyens suffisants, vous pouvez demander de l’aide à une structure financière. Dans ce cas, vous devez monter un business plan afin de convaincre les établissements d’accompagnement.

Définissez votre statut juridique

L’étape suivante est de définir votre statut juridique. Vous avez trois possibilités. La première est de fonctionner en tant qu’artisan. Ici, vous êtes responsable de votre entreprise, propriétaire de votre licence et les bénéfices vous reviennent entièrement.

Par contre, vous devez en amont choisir entre évoluer seule et créer une société avec des partenaires. Ensuite, enregistrez-vous au RM.

La deuxième possibilité est le fait de devenir un locataire. Ainsi, vous louez la licence auprès d’une structure spécialisée et vous signez un contrat. La troisième option consiste à choisir le métier en tant que salarié.

Passez l’examen CCPCT et préparez votre voiture

Pour terminer vos démarches, vous devez passer l’examen CCPCT pour obtenir votre carte professionnelle. Cette dernière est payante (60 €) et se demande auprès de la préfecture de votre région. Si vous réussissez à l’évaluation, réunissez les documents nécessaires. Vous pouvez les avoir sur le site internet du Ministère de l’Intérieur.

Par contre, suivez une formation avant l’examen. Cela vous permet de mieux vous préparer. Vous devez aussi avoir une autorisation de stationnement de taxi.

Par ailleurs, votre voiture doit présenter certains éléments :

  • rectangle lumineux avec la mention « taxi » ;
  • un compteur ;
  • un dispositif de paiement électronique ;
  • une imprimante pour la note de course ;
  • une plaque visible avec le numéro de licence.

N’oubliez pas de demander les tarifs réglementés et d’assurer votre véhicule.

related Posts