Quel est le sinistre le plus fréquent en assurance habitation ?

assurance habitation

Voulez-vous connaître les sinistres les plus fréquents en assurance habitation ? Les compagnies d’assurances gèrent des millions de sinistres par an en assurance habitation. À cet effet, certains accidents ou dommages se produisent souvent plus que d’autres. Il est donc important de les connaître afin de prendre les mesures nécessaires pour les éviter. Pour ce faire, découvrez ici les sinistres les plus courants en assurance habitation.

Le dégât des eaux

Le dégât des eaux est l’un des sinistres les plus fréquents en termes d’assurance habitation. La garantie du même nom assure les dommages immobiliers et mobiliers provoqués par l’eau. Ces derniers peuvent être causés par une fuite d’eau arrivée par accident ou par des conduites non enterrées ayant débordé.

A découvrir également : Comment optimiser un studio de 20 m2 ?

Les dégâts des eaux sont aussi causés par des appareils à effet d’eau tels que les radiateurs liés au chauffage central, le lave-vaisselle et la machine à laver. Vous pouvez faire face à ce sinistre à la suite d’une infiltration de l’eau par les joints d’étanchéité situés autour des installations sanitaires. Cela peut également arriver suite à une rupture de canalisation, à l’entrée de neige ou d’eau de pluie par le toit.

Une garantie des dégâts des eaux n’octroie pas forcément la prise en charge d’une dégradation de peinture ou d’un changement du mobilier. En effet, certaines indemnisations vont dépendre du contrat d’assurance que vous avez signé.

A voir aussi : Quelle est la différence entre un cellier et un refroidisseur à vin ?

Les catastrophes naturelles

Les contrats d’assurance habitation comprennent la couverture des catastrophes naturelles. Cette dernière est concernée quand le sinistre ayant causé des dégâts sur le logement est classé comme une catastrophe naturelle par un arrêté interministériel. Pour être valable, ce dernier doit être rendu public dans le journal officiel. Celui-ci doit également préciser la localité et la nature des dégâts entraînés.

En outre, en termes de catastrophes naturelles, il peut s’agir d’inondations, d’avalanches ou de tremblements de terre. Ainsi, votre assurance peut prendre en charge les dommages liés aux biens immobiliers et à ce qu’ils contiennent. Toutefois, vérifiez si les conditions de la garantie incluent ces indemnisations avant de signer.

De plus, la franchise à supporter par les assurés pour les catastrophes naturelles, en cas de sinistre, s’élève à 380 euros. Ce montant est lié aux biens non professionnels et à usage du logement.

Le vol

Le vol est un sinistre très fréquent, surtout dans les zones à criminalité élevée. La garantie liée à ce dernier prend en charge les biens du logement ayant disparu. Elle couvre précisément les appareils audiovisuels, le mobilier, les équipements informatiques, les dégâts causés par les voleurs. Ces dommages peuvent être faits aussi bien sur les objets de valeur que sur les biens immobiliers et mobiliers.

Il faut rappeler que la garantie de vols n’est pas comprise dans toutes les formules d’assurance habitation. Elle est souvent proposée comme option, donc doit être souscrite comme une garantie additionnelle. En outre, l’indemnisation que vous recevrez de la part de votre assureur, dans ce cas, sera limitée.

Les particularités de la garantie de vols

En général, le contrat d’assurance fait mention d’un montant plafond pour la prise en charge des biens volés. Vous devez donc vous assurer que cela suffit pour couvrir tous les biens que vous possédez.

De plus, assurez-vous de mettre en place les mesures de sécurité exigées par l’assureur. Il peut s’agir d’un portail à serrure ou à ancrage particulier(e).

Par ailleurs, il est nécessaire de garder sur vous, les preuves des biens volés (factures, photos, témoignages) au risque de ne pas être indemnisé.

L’incendie

L’incendie, l’explosion, les fumées avec ou sans feu sont couverts par la garantie incendie. Cette dernière inclut également certains frais et dommages comme les charges liées aux opérations de sauvetage et au déblaiement. La garantie qui couvre l’incendie prend aussi en charge l’intervention des pompiers.

Toutefois, votre assureur peut diminuer le montant d’indemnisation et même s’y opposer si vous n’avez pris aucune mesure pour prévenir le sinistre. Aussi, la garantie incendie n’intègre pas les dégâts électriques.

Pour éviter les incendies, ne laissez pas votre cuisinière allumée sans surveillance, car un feu de cuisine peut facilement se propager. En ce qui concerne les barbecues, ne les utilisez jamais à l’intérieur.

related Posts