Quel symptôme apnée du sommeil ?

Pour être précis, l’apnée du sommeil est un trouble respiratoire du sommeil. Elle se traduit par des interruptions involontaires de la respiration pendant le sommeil. Rassurez-vous : cette interruption ne dure que de 10 à 30 secondes et la respiration reprend par la suite. Comme vous dormez, vous n’êtes pas vraiment conscient de ces arrêts respiratoires, alors quels sont les symptômes de cette apnée du sommeil ?

L’apnée du sommeil, c’est quoi exactement ?

Dans le langage courant, on parle d’apnée de sommeil, mais les professionnels de la santé définissent ce trouble comme un syndrome d’apnée-hypopnée obstructive du sommeil ou SAHOS. Comme nous l’avons évoqué, c’est un trouble respiratoire qui se produit pendant le sommeil. Le sujet atteint fait plusieurs pauses respiratoires d’au moins une dizaine de secondes. Oui, il n’y a pas qu’une seule pause respiratoire, car on peut compter jusqu’à une centaine d’arrêts respiratoires pendant une nuit.

A lire également : Est-ce que le médecin peut prescrire du CBD ?

Cet arrêt respiratoire involontaire s’explique par l’obstruction des conduits respiratoires de l’arrière-gorge. Ce sont les personnes en situation d’obésité et les hommes qui sont les plus exposés à cette apnée du sommeil.

Apnée du sommeil, les symptômes

Comme l’apnée du sommeil se produit la nuit pendant le sommeil, le sujet ne s’en rend pas forcément compte. Cependant, ces arrêts respiratoires involontaires, qui se produisent la nuit, ont des répercussions sur la journée de la personne. On peut définir ceux-ci comme symptômes de l’apnée du sommeil. On peut par exemple citer :

A lire en complément : Comment s'habiller pour faire de la marche ?

  • La somnolence diurne excessive qui est non expliquée. Chez certains sujets, cette somnolence peut vraiment être grave, car ils peuvent s’endormir involontairement pendant la conduite ou une réunion importante,
  • La fatigue,
  • Des difficultés de concentration et de mémorisation,
  • Des troubles de l’humeur. Ces personnes atteintes de l’apnée du sommeil sont facilement irritables,
  • Des maux de tête,
  • Des troubles de la libido ou des troubles de l’érection.

L’entourage de la personne atteinte de l’apnée du sommeil peut également détecter la nuit d’autres symptômes comme :

  • Un ronflement sévère, et ce, tous les jours,
  • Les pauses respiratoires ou une respiration haletante,
  • Des réveils répétés avec sursaut à cause de la sensation d’asphyxie ou d’étouffement,
  • Un sommeil agité ou des insomnies,
  • Une nycturie.

Confirmer l’apnée du sommeil

Si on vous fait remarquer que vous avez eu une nuit agitée, ce n’est pas forcément une apnée du sommeil. D’ailleurs, pour confirmer ce trouble respiratoire, vous devez passer chez votre médecin pour une consultation. Il peut vous proposer de tenir un agenda du sommeil pour suivre de près les perturbations qui vous affectent le jour comme la nuit. Le médecin pourra également se baser sur votre somnolence diurne.

Le médecin peut vous prescrire un examen ORL en même temps pour voir s’il y a une obstruction sur les voies aériennes. Si l’ensemble des résultats laisse suspecter l’apnée du sommeil, votre médecin se tournera encore vers un médecin spécialisé et vous fera passer d’autres examens complémentaires. Il peut par exemple vous faire passer une polysomnographie. C’est un examen qui permet d’étudier le sommeil et il est souvent réalisé en laboratoire de sommeil.

Le traitement de l’apnée du sommeil

Si vous êtes atteint d’une apnée du sommeil de forme légère, ce n’est pas si grave et le médecin peut tout simplement vous donner quelques mesures hygiéno-diététiques à suivre. Il peut par exemple vous demander d’arrêter le tabac, de perdre du poids et de pratiquer une activité physique régulière. Si le trouble est à un niveau modéré, il peut également vous apporter quelques conseils sur votre position pour dormir. En effet, dormir sur le côté peut vous aider à réduire le nombre des arrêts respiratoires involontaires.

Pour certains patients, le traitement de l’apnée du sommeil va se faire par le port de propulseurs mandibulaires ou de prothèse d’avancée mandibulaire. Il s’agit d’un dispositif qui va permettre de libérer la voie aérienne. Pour les cas d’apnée de sommeil sévère, le médecin peut avoir recours à une pression positive continue. Il s’agit là d’un appareil qu’il faut porter la nuit. Il va envoyer de l’air dans les voies respiratoires avec une légère surpression, ce qui va éviter le blocage de la respiration.

related Posts