Qui a droit à l’allocation familiale ?

Une allocation familiale est une aide financière généralement octroyée par deux institutions. La CAF ou caisse d’allocations familiales et la MSA ou mutualité sociale agricole. Elle est allouée en fonction de plusieurs critères. Mais à qui s’adresse-t-elle en réalité ? Vous aurez des réponses ici dessous.

Qui peut bénéficier d’une allocation familiale ?

Les allocations ont pour objectif principal d’aider à la prise en charge des dépenses liées à l’éducation et à l’entretien d’un enfant. Allouée par la CAF ou la MSA, l’allocation familiale est versée aux familles allocataires ayant tout au moins 2 enfants. Notez que ces enfants doivent avoir moins de 20 ans.

A lire aussi : Quels sont les paramètres de la formule de Black-Scholes ?

Elle est également allouée aux familles ayants reçut la garde des enfants à adopter. Ils en bénéficient également s’ils adoptent eux-mêmes les enfants. Outre l’âge et le nombre d’enfants d’une famille, les allocations familiales sont susceptibles d’être octroyées à une famille résident dans le pays.

Le montant de l’allocation familiale est déterminé en tenant compte de tous ces critères. L’âge, le nombre d’enfants, la résidence.

A lire en complément : Quelle est la banque qui octroie facilement les prêts ?

En résumé toute personne ou tout couple peut prétendre à une allocation familiale si elle répond aux conditions d’éligibilité.

Résidents éligibles aux allocations familiales

Une personne ayant la nationalité française peut avoir une allocation familiale si elle réside en France. ET ce, pendant au moins 6 mois consécutivement. Cela est valable si la personne réside dans l’une des collectivités d’outre-mer.

L’allocation familiale peut aussi s’adresser aux étrangers hors de l’Union Européenne. Dans ce cas, ils doivent avoir un titre de séjour et y vivre habituellement. Il est plus concerné lorsqu’il opte pour un titre de séjour tenant compte des allocations.

Les allocations familiales peuvent être adressées à des étrangers de l’Union Européenne. Ici l’allocation est conditionnée par le fait que les enfants de ce dernier doivent vivre en permanence dans le pays.

Dans l’un ou l’autre de ses trois cas, outre les conditions, il est important de suivre une procédure avant de bénéficier des allocations familiales. Il suffit de s’adresser à l’une des deux institutions d’allocations familiales.

Autres personnes pouvant bénéficier des allocations familiales

Un couple divorcé ou en séparation peut bénéficier d’une allocation familiale. Il suffit juste que leurs enfants soient en résidence ou dans une garde alternée. En effet le couple partage l’allocation en fonction du nombre d’enfants que chacun a à sa charge.

Cette option est utilisée lorsque les parents ont un désaccord sur le parent qui doit bénéficier de l’allocation familiale. S’il n’y a aucun désaccord, l’allocation est adressée au père ou à la mère.

related Posts