Comment passer son permis grâce à Pôle Emploi ?

Si dans certaines offres d’emploi, le permis de conduire n’est pas mentionné comme élément obligatoire, le fait que vous l’avez peut être considéré par le recruteur comme un atout. Tout le monde, notamment les demandeurs d’emploi, n’ont malheureusement pas les moyens de payer une formation de conduite et l’examen du permis de conduire. C’est bien pour les aider que Pôle emploi a mis en place un dispositif permettant le financement du permis de conduire.

L’aide au permis de conduire octroyée par Pôle Emploi

L’appellation de cette aide est assez claire, mais nous tenons quand même à apporter quelques précisions. L’aide au permis de conduire octroyée par Pôle Emploi est une aide financière destinée à couvrir les frais de passage du permis de conduire B. Si Pôle Emploi a décidé de mettre en place cette aide, c’est pour que le fait que vous ne soyez pas titulaire d’un permis de conduire soit un frein à votre recherche ou à la reprise d’un emploi.

A lire en complément : Ce que vous devez vérifier avant l’achat d’une voiture d’occasion

L’aide au permis de conduire n’est octroyée par Pôle Emploi qu’une seule fois. Cette aide n’est également donnée que si vous ne recevez aucune aide similaire d’un autre organisme public ou privé. Ceux dont le permis de conduire a été invalidé et qui ont besoin de repasser uniquement le code ne peuvent pas bénéficier de cette aide. Cependant, si vous devez repasser l’examen de la conduite et du code, Pôle Emploi peut vous accorder cette aide.

En tant que demandeur d’emploi, il est également possible de financer votre permis de conduire via votre Compte Personnel de Formation (CPF). Dans des cas exceptionnels, Pôle Emploi peut apporter un complément financier à votre CPF pour couvrir les frais restants.

A lire en complément : Les avancées et perspectives d'avenir des voitures autonomes : une révolution en marche

Comme vous pouvez le constater, passer son permis avec Pôle Emploi représente une opportunité significative pour les demandeurs d’emploi. Cette aide financière, couplée avec le potentiel d’abondement du CPF par Pôle Emploi, offre une solution concrète pour surmonter les obstacles financiers et faciliter l’accès à l’emploi. Ainsi, elle constitue un soutien précieux dans le parcours vers une réinsertion professionnelle réussie.

Une aide qui n’est pas pour tout le monde

Le fait que vous soyez au chômage et que vous n’avez pas de permis de conduire ne vous fera pas bénéficier automatiquement de l’aide au permis de conduire de Pôle Emploi. Pour avoir cette aide, vous devez être sur la liste des demandeurs d’emploi en catégorie A, B ou D « formation » et « contrat de sécurisation professionnelle » ou en « contrats aidés ».

À cette condition principale, Pôle Emploi a ajouté d’autres conditions aux demandeurs d’emploi, notamment la perception du minimum social, la perception de l’ARE ou de l’ASP d’un montant inférieur ou égal à 31, 59 euros ou l’indemnisation par l’assurance chômage.

Si vous avez une promesse d’embauche en CDI, en CDD ou en contrat d’intérim avec une durée minimale de trois mois, Pôle emploi peut vous accorder l’aide si :

  • Vous avez 18 ans ou plus,
  • Vous êtes inscrit sur la liste des demandeurs d’emploi depuis une durée minimale de six mois de façon continue,
  • Vous n’avez pas ou vous n’avez plus le permis de conduire B.

La demande de l’aide

C’est auprès de votre conseiller de l’agence Pôle Emploi dont vous dépendez que vous devez faire la requête de cette aide. Pour ce faire, on vous demandera de remplir un formulaire spécifique. À ce stade, vous devez également déjà choisir l’auto-école auprès de laquelle vous allez faire votre formation, mais il ne faut pas encore s’inscrire. Pôle Emploi vous demandera en effet un devis détaillé de l’auto-école et son RIB.

C’est seulement à la suite de la validation de votre demande que vous pourrez faire votre inscription en auto-école. Vous devez comprendre que toutes les demandes d’aides ne sont pas acceptées automatiquement. L’aide au permis de conduire n’est octroyée que dans la limite des enveloppes budgétaires disponibles.

Si votre demande est acceptée, vous êtes bien chanceux, mais notez bien que le montant de l’aide ne dépassera pas les 1 200 euros, ce qui fait que votre formation et votre examen peuvent ne pas être financés intégralement.

related Posts