C’est quoi un homme polygame ?

À l’époque antique, la polygamie était monnaie courante dans toutes les civilisations du monde. Mais avec l’amélioration des conditions de la femme, et surtout son émancipation, elle a perdu de terrain. Malgré cet état de choses, il existe encore des pays où elle est promue par les autorités pour diverses raisons. Cet article vous aide à mieux comprendre l’homme polygame.

 Qu’est-ce que la polygamie ?

Du latin polygamia, le dictionnaire Larousse définit la polygamie comme un système social admettant légalement le mariage d’un homme avec plusieurs femmes. De façon plus explicite, il s’agit d’un régime matrimonial dans lequel l’un des conjoints est lié à plusieurs partenaires. C’est un système qui est reconnu dans certains pays où l’homme a légalement la possibilité de se marier avec plus d’une femme.

A lire aussi : Comment s'appelle la fille de Sophie Marceau ?

La famille polygame est une famille dans laquelle les enfants sont issus de parents différents. Autrement dit, c’est un foyer composé, soit d’une femme et de plusieurs maris ou d’un homme et de plusieurs femmes. Selon les Rabbins, ce régime existait bien avant le déluge. C’est-à-dire qu’autrefois, les hommes avaient l’habitude de prendre plusieurs conjointes.

Quelle différence y-a-t-il entre polyandrie et polygynie ?

On parle de polyandrie lorsqu’une femme se marie légalement ou de façon coutumière avec plusieurs hommes. Cette coutume est encore présente en Chine, Inde, Venezuela, Paraguay, Népal et en République Démocratique du Congo. En ce qui concerne la polygynie, c’est un mot qui désigne les hommes qui prennent plusieurs femmes comme partenaires.

A lire également : Changement d'adresse : comment faire sur votre carte d'identité ?

Celle-ci est plus répandue que la polyandrie. Dans plusieurs pays du continent africain, c’est un régime qui est encore présent. Au sein du Golfe de Guinée, la plupart des habitants du milieu rural se marient avec plusieurs partenaires.

Dans le domaine de la religion notamment en Islam par exemple, il est conseillé aux musulmans de prendre plusieurs femmes. Ce qui n’est pas le cas du Christianisme qui prône la monogamie.

Quelles sont les causes de la polygamie ?

Les raisons qui sont à l’origine de la polygamie sont de plusieurs ordres. Au prime abord, il y a le mauvais choix de partenaire qui rend difficile la cohabitation. Dans ce cas, les hommes ne trouvent pas d’autres alternatives que de chercher une autre partenaire hors du domicile conjugal qui a la longue deviendra plus tard leur épouse.

La polyandrie tient lieu surtout du fait que dans certains pays le pourcentage de femmes excède largement celui des hommes. Parce qu’ils ne sont plus en mesure de satisfaire leur partenaire, certains hommes autorisent leur femme à avoir plusieurs époux. C’est le cas au Gabon et au Kenya où la femme peut légalement avoir plusieurs époux.

Quelles sont les conséquences sociales et psychologiques de la polygamie ?

Les conséquences sociales et psychologiques de la polygamie sont nombreuses et variées. Sur le plan social, la pratique de la polygamie peut engendrer des tensions au sein d’une communauté. Effectivement, les rivalités entre les différentes épouses peuvent créer des conflits qui se répercutent sur l’ensemble du groupe familial. Cela peut créer une hiérarchie au sein du foyer, où certaines épouses peuvent être reléguées à un statut inférieur par rapport à d’autres, ce qui entraîne inévitablement des sentiments d’injustice et d’exclusion.

Sur le plan psychologique, la polygamie peut provoquer une multitude de troubles émotionnels chez les femmes concernées. La jalousie est souvent présente dans ces relations multiples, car chaque épouse aspire à l’exclusivité affective de leur mari. Cela peut générer un sentiment constant d’insatisfaction et de compétition vis-à-vis des autres conjointes.

Il a été observé que les enfants issus de familles polygames peuvent aussi souffrir sur le plan psychologique. Le manque d’attention individuelle provenant du père en raison du nombre élevé d’enfants issus de différents mariages peut causer des problèmes tels que le manque de confiance en soi et l’anxiété.

Il ne faut pas négliger les incidences économiques liées à cette pratique. Les ressources financières étant souvent partagées entre plusieurs foyers familiaux distincts, cela crée inévitablement une pression supplémentaire sur le budget familial et peut entraîner des difficultés financières.

La polygamie a des conséquences à la fois sociales et psychologiques néfastes pour les membres de la famille. Les tensions interpersonnelles, le sentiment d’injustice, les troubles émotionnels et les difficultés économiques sont autant de défis auxquels doivent faire face les individus impliqués dans ce mode de vie complexe.

Comment la polygamie est-elle perçue dans différentes cultures et religions ?

La perception de la polygamie varie considérablement d’une culture à l’autre et est souvent profondément enracinée dans les croyances religieuses et les traditions locales. Dans certaines cultures, la polygamie est perçue comme une pratique normale et acceptée, tandis que dans d’autres elle peut être considérée comme taboue ou même illégale.

Dans de nombreuses sociétés africaines traditionnelles, par exemple, la polygamie est une pratique courante et socialement acceptée. Elle est souvent associée à des notions de prestige social pour les hommes qui peuvent se permettre d’avoir plusieurs épouses. La polygamie y est vue comme un signe de richesse, de virilité et de pouvoir.

En revanche, dans certains pays occidentaux où la monogamie prévaut depuis des siècles, la polygamie est généralement rejetée. Elle va à l’encontre des principaux piliers du mariage moderne basé sur l’amour romantique entre deux personnes consentantes. Dans ces sociétés-là, la polygamie peut être jugée immorale ou dégradante pour les femmes concernées.

Du point de vue religieux aussi, il existe différentes perspectives sur cette question complexe. Par exemple, dans l’Islam sunnite ainsi que chez certains groupuscules islamiques chiites spécifiques tels que les Alawites ou encore chez certains Mormons fondamentalistes aux États-Unis, pratiquent toujours aujourd’hui activement la polygynie • le fait qu’un homme puisse avoir plusieurs femmes simultanément • en se référant aux écritures religieuses.

related Posts